Musicien, parolier, compositeur, chanteur, interprète,
si vous aimez ce site, faites le connaître !

Si vous vous produisez sur scène, tenez votre agenda à jour,
il sera publié sur https://twitter.com/musicoscope
Recherche
 
Entrée des artistes
Identifiant :
Mot de passe :
oublié ? ...  
 
Agenda
voir quelques dates passées []
LIEGE (BELGIQUE)
Théâtre du Trocadéro
Première partie d'Yves Jamait. Dans le cadre du festival Brassens de Liège.
En souvenir de vous...

En souvenir de vous...

Brassens au féminin
Montpellier
www.mariedepizon.com

10570 visites
Dernière connexion le 16 août 2016

" Qu'en éternelle fiancée
   A la dame de mes pensées
  Toujours je pense "

 

 

 

EN SOUVENIR DE VOUS... 
 

Georges Brassens et les femmes
entre humour et tendresse

 

 


Marie d’Épizon aborde l'œuvre du poète sétois en mettant l’accent sur les chansons qui célèbrent les femmes. Bergères, princesses, pucelles ou filles de joie, sans oublier Jeanne, Bécassine, Pénélope... S'il ne s’est pas privé, à l'occasion, d’égratigner la gent féminine, la plupart des chansons qu'il consacre aux femmes sont empreintes d’une infinie tendresse, sinon d’amour. Il suffit d’écouter La non demande en mariage, Jeanne, Le blason ou bien encore Saturne pour s’en convaincre. Ce spectacle nous invite à redécouvrir les succès et les trésors cachés de cet amoureux singulier de la langue française.
 

Extrait vidéo du spectacle

 

Marie d'Épizon est accompagnée par Thomas Fontvieille (guitare) et Jean-Pierre Barreda  (contrebasse)  ou Xavier Cortazar  (contrebasse et accordina)

 

* * * * *

 

 

Chronique de Pierre Schuller (" Auprès de son arbre ")
suite au festival " Les Brassensiades de Pirey " en mars 2014

 

 

... Mais l'événement de ces Brassensiades fut le tour de chant de Marie d'Epizon, avec Thomas Fontvieille à la guitare et Jean-Pierre Barreda à la contrebasse.  Que dire devant tant de talent ? Les qualificatifs manquent : émotion, délicatesse, charme, présence sur scène, diction et voix parfaites. La vingtaine de chansons de Brassens que Marie interpréta furent toutes saluées par des salves d'applaudissements nourris, notamment Le blason, qu'elle ne chanta pas mais qu'elle dit d'une telle façon, à la fois délicate et coquine, que les murs de la salle résonnèrent longtemps sous les clameurs enthousiastes. En rappel et en apothéose, Marie chanta Göttingen, de Barbara, devant la salle debout.

 

 

* * * * *
 

 

 "La femme est le sujet premier de mon œuvre et elle est généralement traitée avec grande estime et vénération. Et je ne me suis pas intéressé uniquement à la jeune et séduisante nymphette mais à toutes les femmes. De toutes conditions. De toutes origines et de tous âges."    Georges Brassens

 

 

* * * * *

  
 
 
Contact : Marie d'Épizon - 06 10 08 44 31
marie@mariedepizon.com
 
 

* * * * *

 

Spectacle programmé au festival Brassens de Vaison la Romaine, aux "Brassensiades" de Pirey, au festival "Saint Gély chante Brassens" à Saint-Gély du Fesc, au festival Brassens de Charavines, au festival Brassens de Berlin-Basdorf (Allemagne), au festival "Autour de Brassens" de l'Argentière la Bessée, au festival Brassens d'Ensuès la Redonne, au festival "Georjacléo" à Vianne, au Parc G.Brassens à Paris, au festival Brassens de Gouvy (Belgique), à l'espace G. Brassens à Sète et dans divers centre culturels...

 

Pour ouvrir ou fermer une rubrique, cliquez sur son titre.

Actualités


cd "En souvenir de vous..."

(Tableau de Roger Bonafé)

 

* * * * *

 

Chronique de Bruno Pfeiffer pour Libération.fr

 

Cinq diamants d'Épizon à De Wilde
...quand on croise une vocaliste qui transmet avec grâce, couleur, esprit, respect, personnalité, l'oeuvre du maître, on tombe en arrêt. (...)  Marie sidère, transporte, enchante. Garantie supplémentaire de qualité et d'authenticité, l'ADSA, qui perpétue avec ferveur la flamme du Sétois, produit l'objet. Ne boudez pas Marie, rafraîchissante comme la fontaine de la chanson, auprès de laquelle vous irez souvent promener.

 

* * * * *

 

Chronique de Joseph Moalic pour la revue "Les amis de Georges"

 

Un régal pour les yeux et les oreilles

Je ne me contenterai pas de recycler mes précédentes chroniques pour vous dire tout le bien que je pense du nouveau CD de Marie d'Épizon entièrement consacré à Brassens ! (...) Les douze chansons constituent un ensemble remarquablement homogène : elles rendent toutes hommage à la femme, de La première fille à Saturne, via quelques figures emblématiques (Pénélope, Jeanne, Bécassine), avec en point d'orgue, une interprétation aussi inattendue que remarquable du Blason. La sobriété des accompagnements (guitares, contrebasse, bandonéon) habille parfaitement la voix de Marie envers laquelle je ne peux que revenir avec les mots-clés que sont : délicatesse et charme. Quant à l'objet, c'est aussi la grande classe, en particulier par le choix des illustrations : superbes tableaux de Roger Bonafé.  A vous, maintenant, de vous laisser séduire.

 

 

* * * * *

 

En souvenir de vous...
Marie d'Épizon chante Brassens
CD (17 € port compris)
à commander à l'association Aurore

13, avenue du Gal Leclerc
34470. Pérols

 

 



 

 

Extraits musicaux
La première fille 
 
492 écoutes
Jeanne 
 
480 écoutes
Je m'suis fait tout p'tit 
 
488 écoutes
Photos

Photo : Colette H. Lopez

Vidéos

" En souvenir de vous... "

Revue de presse

Festival GEORJACLEO

 

Alors que quelques gouttes de pluie contrarient les projets de quelques promeneurs dans la citadelle de Vianne, elles ne perturbent en rien le bonheur des spectateurs venus écouter Marie D'épizon.(...)  Un moment exceptionnel comme celui qui suivit avec le spectacle de Gilbert Laffaille.

 

 Ch. C - La dépêche du Midi



 

 

 

 

 

 

 

 

... Le spectacle proposé par Marie d’Epizon s’inscrit dans la ligne du charme et de la délicatesse propre au poète. De plus la voix élégante de Marie nous pousse à une écoute plus aiguë qu’à l’accoutumée de ces chansons que l’on a tant et tant entendues.
Est-ce l’effet d’une voix féminine, et pas n’importe laquelle, sur des textes somme toute assez virils et parfois assez crus, le décalage entre une certaine ingénuité de l’interprétation et l’âpreté des thèmes abordés ? Mais la surprise laisse vite la place au ravissement tant Marie a pris possession de l’univers poétique de Brassens et nous y amène pour une balade délicate et sans concession, solidement soutenue par la  rythmique de la contrebasse de Jean-Pierre Barreda et l'ingéniosité de Thomas Fontvieille qui assure sur sa guitare toute la finesse de la musique du poète sétois.
Le plaisir fut partagé unanimement par le public qui s’empressa de la féliciter pour cette magnifique prestation...

 

 Scène et Galerie de la Chapelle


Max Boyer pour l'association "Scène & Galerie de la Chapelle".

 

… Marie d'Epizon, artiste de grand talent, aujourd'hui largement reconnue pour ses interprétations délicieuses de Barbara ainsi que pour ses créations comme « Les desseins des pensées », co-écrites avec Claude Kintzler, a donné floraison à tout un bouquet de chansons de Brassens d'une rare beauté, respectueusement nommé : En souvenir de vous...
La diction est parfaite, la voix est belle, sensible, douce, différemment colorée au gré de la chanson. Mais c'est aussi une voix de femme bien affirmée, qui assume parfaitement le dit et le non-dit d'un texte, sans aucune censure. Elle sait être, tour à tour, tendre, provocante, espiègle, coquine parfois, mais toujours avec le ton juste.
Bien entendu son choix de chansons n'est pas innocent : Brassens misogyne ? Que nenni !
Jugez vous-même : Pénélope, Les passantes, Saturne... mais je ne veux pas dévoiler ici tout le bouquet.
Pour ce concert poétique Marie d'Epizon s'est entourée de Thomas Fontvielle à la guitare et Jean Pierre Barreda à la contrebasse, deux excellents musiciens de jazz que l'on ne présente plus. Arrangements aux couleurs et aux rythmes subtilement adaptés à chaque texte. Efficacité et musicalité au rendez-vous, bref, un trio qui fonctionne à merveille !
Que les deux musiciens me le pardonnent, mon coup de cœur va au texte « Le blason » que Marie a choisi de dire, il fallait oser. Libérés de la musique, les mots parlent, les césures sont repensées, les alexandrins sont contractés ou dilatés au service du texte : un véritable petit bijou...

 

 Max Boyer


Bruno Pfeiffer pour Libération.fr

 

Cinq diamants d'Épizon à De Wilde
Marie d'Épizon soulève (entre autres) les manifestations qui célèbrent Georges Brassens. Pourtant, même avec le talent, interpréter le poète vénéré ne se trouve pas sous le sabot d'un petit cheval. Alors quand on croise une vocaliste qui transmet avec grâce, couleur, esprit, respect, personnalité, l'oeuvre du maître, on tombe en arrêt. (...)  Marie sidère, transporte, enchante. Garantie supplémentaire de qualité et d'authenticité, l'ADSA, qui perpétue avec ferveur la flamme du Sétois, produit l'objet. Ne boudez pas Marie, rafraîchissante comme la fontaine de la chanson, auprès de laquelle vous irez souvent promener.

 

 Bruno Pfeiffer


Joseph Moalic pour la revue "Les amis de Georges"

 

Un régal pour les yeux et les oreilles

Je ne me contenterai pas de recycler mes précédentes chroniques pour vous dire tout le bien que je pense du nouveau CD de Marie d'Épizon entièrement consacré à Brassens ! (...) Les douze chansons constituent un ensemble remarquablement homogène : elles rendent toutes hommage à la femme, de La première fille à Saturne, via quelques figures emblématiques (Pénélope, Jeanne, Bécassine), avec en point d'orgue, une interprétation aussi inattendue que remarquable du Blason. La sobriété des accompagnements (guitares, contrebasse, bandonéon) habille parfaitement la voix de Marie envers laquelle je ne peux que revenir avec les mots-clés que sont : délicatesse et charme. Quant à l'objet, c'est aussi la grande classe, en particulier par le choix des illustrations : superbes tableaux de Roger Bonafé.  A vous, maintenant, de vous laisser séduire.

 

 Joseph Moalic


Pierre Schuller (" Auprès de son arbre ") suite au festival " Les Brassensiades de Pirey " en mars 2014

 

... Mais l'événement de ces Brassensiades fut le tour de chant de Marie d'Epizon, avec Thomas Fontvieille à la guitare et Jean-Pierre Barreda à la contrebasse.  Que dire devant tant de talent ? Les qualificatifs manquent : émotion, délicatesse, charme, présence sur scène, diction et voix parfaites. La vingtaine de chansons de Brassens que Marie interpréta furent toutes saluées par des salves d'applaudissements nourris, notamment Le blason, qu'elle ne chanta pas mais qu'elle dit d'une telle façon, à la fois délicate et coquine, que les murs de la salle résonnèrent longtemps sous les clameurs enthousiastes. En rappel et en apothéose, Marie chanta Göttingen, de Barbara, devant la salle debout.

 

 Pierre Schuller

Commentaires/livre d'or

 

Merci à vous, c'était génial ! Vivant, chaleureux, humoristique, émouvant. Votre répertoire m'a éblouie et j'adore aussi vos chansons personnelles ! Super.

 

Sev - 6 juin 2016 - 18:13


 

Belle découverte... Beaucoup d'émotions ! Au plaisir de croiser à nouveau votre route !

 

C. - 6 juin 2016 - 16:27


 

Brassens et Barbara merveilleusement interprétés. Entre ces deux grands vous auriez pu disparaître : ce n'est pas le cas. Vos propres chansons sont magnifiques ! Merci de cette bonne soirée.

 

Noëlle - 6 juin 2016 - 14:04


 

Brassens revisité, je craignais un peu... je l'aimais tellement. Mais ce fut un régal de musique, de rythme, d'intelligence. Mille fois merci.

 

Monqiue C. - 12 décembre 2015 - 17:47


Bravo, vous êtes merveilleuse.

Evelyne - 15 novembre 2015 - 17:53


 

Bravo et merci. Magnifique Marie, super interprétation, très fine et personnelle. J'ai beaucoup aimé.

 

P.P - 15 novembre 2015 - 17:53


 

Merci pour cet élégant spectacle. Je dois dire que votre "95 fois sur cent" est particulièrement délicieux. Georges Brassens doit bien rigoler là-haut !
Bravo à tous les trois.

JC. - 21 octobre 2015 - 11:15


 

Bravo et merci infiniment pour ce moment de grâce.

 

V.G. (extrait du livre d'or) - 19 septembre 2015 - 13:27


 

Bravo pour ce grand moment d'émotion

Virginie (extrait du livre d'or) - 19 septembre 2015 - 13:26


 

Toujours très émouvant.

M.P. (extrait du livre d'or) - 19 septembre 2015 - 13:25


 

Bravo. Beaucoup de charisme. Merci pour ce très beau spectacle.

M. - 19 septembre 2015 - 12:08


 

Un moment merveilleux. Une interprétation remarquable. Merci

Guy - 22 novembre 2014 - 10:09


 

Quel bonheur dans ce monde de brutes. Merci

JP - 22 novembre 2014 - 08:15


 

Très inconfortablement assis dans une salle surchauffée, nous avons tout oublié grâce à vous, Marie : un moment de bonheur, c'était exceptionnel ! Merci, merci...

 

Françoise et Yves - 21 novembre 2014 - 22:32


 

Emotion, tendresse, humour, élégance... superbe spectacle et belle redécouverte des textes de Brassens ! Merci à tous les trois

 

Annie et Bernard G. - 27 septembre 2014 - 18:17


 

Superbe spectacle hier à Pirey. Très belle réinterprétation des chansons de Brassens. Que d'émotion ! Bravo et merci.

 

Jean - 31 mars 2014 - 11:23


 

Marie, tu es parvenue à restituer la magie de Brassens en y ajoutant l'harmonieuse beauté de ta voix. Ce fut un moment rare. Ton choix a ravi ceux qui apprécient la pudeur du maître : Les Passantes, le Blason, Saturne , La princesse et le croque notes...

Merci et persévère, la Chanson, la belle, la grande, celle que tu chantes, composes, rend la vie plus belle. Mes mots sont insuffisants à traduire le bonheur d'une interprétation de Brassens singulière, qui témoigne du travail et de l'intelligence de ta réappropriation de ses chansons.

Pierre Louis - 21 octobre 2013 - 22:45


 

 

Merci pour ce spectacle magnifique !  Vos interprétations sont superbes et vos musiciens excellents. Continuez Marie.

Isabelle D. - 14 octobre 2013 - 09:01


 

 

Se rendre à l'invitation de Marie d'Epizon pour la découvrir en chansons est un bonheur rare qu'il ne faut pas laisser en chemin...à l'heure où la virtualité des rencontres est reine, l'Artiste démontre par ce talent rare que la vraie présence existe, si on la cherche on la découvre à tout coup. Merci Marie pour ce que vous représentez pour la chanson, merci à vos fabuleux accompagnateurs, je me souhaite un maximum de présence à vos concerts.

Roland - 2 novembre 2012 - 12:44

Mentions légales - Contact webmestre - Copyright musicoscope - 2010-2016